Akka

akka

Depuis 14000 ans, le Sahara s’est progressivement asséché jusqu’à parvenir à l’état actuel vers 3000. Divers populations se succèdent sur le territoire, chacune pratique un art rupestre distinct. Les sites de gravures occupent souvent des lieux caractéristiques buttes et reliefs dominant de vastes plaines parcourus par des oueds. Avant 5000 ans, c’est l’époque des chasseurs archaïques qui gravent gazelles et autres animaux sauvages.